L’avantage d’être bilingue au Québec

Parler en français est certainement un avantage en amérique du nord à condition de parler aussi anglais. La richesse du français jumelée au fait de pouvoir parcourir des documents dans les deux langues donne un avantage de taille sur le marché du travail. Ceci s’adresse à tous les états et provinces mais particulièrement au Québec.

Le défi du Québec est que trop de gens qui y vivent ne parlent que français et ils sont donc isolés du reste de leurs voisins canadiens et américains. Cette réalité fait en sorte que le Québec a souvent beaucoup de retard dans des domaines contrôlés presque excusivement par le gouvernement comme, la santé et l’éducation.

Les études prisent pour implanter des pratiques doivent trop souvent provenir du Québec plutôt que d’ailleurs, ce qui engendre un grand retard dans les pratiques.

Par exemple, la médecine fonctionnelle aux États-Unis est quasi inexistante au Québec pour le Collège des Médecins. Donc de voir les tests comme ce vidéo est de la folie au Québec pour un médecin ou une infirmière.

Il est compréhensible de vouloir protéger le français dans des sociétés où il est menacé mais ceci ne se produit pas lorsqu’un peuple est unilingue français. Ce qui est le plus spécial de la situation québécoise est que ceux qui ne parlent pas anglais sont très souvent ceux qui maitrisent le moin bien la langue française tant sur le plan de l’écrit que sur le plan oral…